• LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€ D'ACHAT
  • RETOURS GRATUITS PENDANT 60 JOURS

Rencontre entre deux savoir-faire

Quand Le Slip Français se met au béret, cela donne naissance aux Gabriel. Signés Laulhère, les bérets Marine et Bordeaux en feutre de laine mérinos enfilent des dessous marinière slip et s'habillent d’un écusson où Francis prend la pose avec un mouton des Pyrénées.

Comme on dit au Slip, prenez un béret Gabriel du Slip et les moutons seront bien gardés...
+
Le gabriel bordeaux - Béret
Le gabriel bordeaux - Béret
- €
Ajouter au panier Voir la fiche article
+
Le gabriel MARINE - Bonnet MARINE
Le gabriel MARINE - Bonnet MARINE
- €
Ajouter au panier Voir la fiche article
Laulhère est un atelier français de 188 ans accroché aux montagnes des Pyrénées (Oloron-Sainte-Marie au Sud de Pau). Son nom vient d’un mot béarnais ouélhé ou aoulhé qui veut dire berger.

Entreprise du Patrimoine Vivant, Origine France Garantie, Laulhère multiplie les labels et les certificats d’authenticité sur une fabrication 100% française et un savoir-faire artisanal et local transmis de générations en générations.

Pure laine vierge mérinos

La laine cardée obtenue à partir de la plus fine toison des moutons mérinos est d'abord tricotée. C’est une opération complexe liée à la forme de la galette du béret, qui nécessite de gérer le nombre de mailles avec des augmentations et des diminutions.

REMAILLAGE

Deuxième étape de fabrication du béret, le remaillage permet de fermer le tricot en rattrapant les mailles des deux bordures afin d’obtenir une forme circulaire.

Une matière feutrée

Le béret est alors foulé, c'est à dire qu'il est soumis à une action mécanique dans de l’eau tiède savonneuse. C'est le foulage qui permet d’obtenir le feutrage des fibres, qui va donner au béret sa douceur et resserrer ses mailles. Grâce aux propriétés uniques de la laine mérinos, dont la fibre est recouverte d’écailles microscopiques, le béret va gagner en densité ce qu’il va perdre en diamètre et prendre l’aspect d’un tissu épais, dense, tout à la fois imperméable et respirant. Tout le savoir-faire du foulonneur consiste à équilibrer les paramètres pour obtenir la souplesse et la résistance souhaitées.

IL PREND ALORS FORME

Une fois le feutre teinté à l’aide de mélanges de pigments, la coiffe est alors placée sur une forme en bois, qui va lui donner son diamètre définitif après séchage.

CHAQUE DETAIL COMPTE

Le bérêt est alors gratté puis rasé afin d’obtenir un velouté parfait avant de passer à l’atelier de confection. A chacune de ces étapes, un contrôle minutieux permet d’écarter les exemplaires non conformes aux standards de qualité élevés de la maison. La coiffe est alors garnie d’une doublure et d’un écusson brodé. Il est ensuite bichonné pour s'assurer qu'il soit impeccable à la vue comme au toucher.
Panier
0 produit
ciel,
Votre panier
est tout nu !