Changer la mode.
Changer le monde.

Le manifeste

Faire du surplace depuis 10 ans, ce n’est peut-être pas le bout du monde, mais c’est pour ça qu’on aime ça. En fabriquant nos vêtements près de chez vous, on se nourrit de toutes les diversités de la filière textile française pour faire du surplace à fond et avec le cœur. Et pour un circuit court qui voit plus loin, on développe des matières toujours plus douces pour nos clients et pour l’environnement. On construit sans complexes une dégaine moderne et durable, pour valoriser les savoir-faire de nos ateliers et les métiers qu’on continue d’inventer. Alors même si on a l’air fou, on aime tourner en rond sur le circuit court, et c’est un premier pas pour CHANGER LA MODE.

Et parce que le circuit court demande un travail de longue haleine, il est essentiel de lui donner du souffle. Alors pour éviter les courts-circuits, on travaille en contact avec tout un écosystème d’entreprises animées par nos succès, parfois guidées par nos erreurs, et toujours engagées dans la même ambition : faire bouger les choses sans bouger bien loin. Ensemble, on construit un équilibre autant éthique qu’économique, pour encourager les créativités et réinventer l’industrie textile vers un modèle plus humain et plus durable. Alors même si on sait où on veut aller, faire du surplace c’est un marathon, dont chaque pas contribue à CHANGER LE MONDE.

  • Vêtement local made in France
  • Vêtement local made in France
  • Vêtement local made in France
  • Vêtement local made in France
Vêtement local made in France

Le panache.

La mission du Slip Français est de réinventer avec panache l’industrie textile, en fabriquant tous vos produits à moins de 250km de chez vous.

Du fil à l’emballage final en passant par les fournitures, toute la confection est locale, engagée pour la préservation des emplois et des savoir-faire de nos régions.

Parmi les 29 ateliers qui nous accompagnent, nombre sont classés Entreprise du Patrimoine Vivant, et tous sont attachés à la qualité et au rayonnement de la fabrication française.

La dégaine.

Vêtement local made in France Vêtement local made in France

Pour Le Slip Français, la dégaine désigne cette aisance typiquement française, cette facilité décomplexée avec laquelle on trouve notre élégance, sans effort et sans sacrifier au confort.

En lui-même, un slip n’est pas élégant, mais le Français est toujours élégant, même en pyjama. Ainsi, le panache du Slip Français c’est aussi cette posture fière et bien dans sa peau, même en slip !

Matière à
réflexion.

Nos produits éco-conçus sont organisés selon 3 catégories : les matières recyclées (coton, laine, polyamide et polyester recyclés) qui donnent une nouvelle vie à des matières existantes, les matières locales (lin, laine française, revalorisé ou upcyclé) produites en circuit court, et les matières biocentrées (lyocell, laine et coton issus de l’agriculture biologique) qui mettent le respect de la vie environnementale au cœur de leurs procédés de fabrication.
Si toute production induit nécessairement un coût environnemental, Le Slip Français travaille, à travers le développement de ces matières, à limiter au mieux son empreinte. Ainsi, alors que 31% des produits de notre collection d'hiver 2020 étaient éco-conçus dans une de ces matières, notre collection d'été 2021 voit cette proportion monter à 60%.

Le bon-à-porter : Des vêtements bons pour soi,
bons pour le monde et pour
tout le monde.
Vêtement local made in France Vêtement local made in France

Citoyen
de la mode.

Le Slip Français est une entreprise moteur au sein d’un écosystème engagé. En œuvrant par exemple avec 1083 pour développer de nouvelles matières éco-conçues, en créant l’évènement Bouge ton Pompon au profit du Téléthon, ou encore en participant à la construction de Savoir-Faire Ensemble pour coordonner la fabrication de masques sanitaires à grande échelle en France.

La marque s’inscrit dans une démarche collective de réinvention de la filière textile au service d’un bien-être commun.

le fil de l'histoire.

le fil
de l'histoire.

Le Slip Français est né en 2011 avec 600 slips dans le garage de son fondateur, Guillaume Gibault. Aujourd’hui, avec plus de 2 millions de pièces vendues et un vestiaire complet, l’ambition reste la même :

Fabriquer avec bon sens, en valorisant les emplois et les produits, en prenant soin de ceux qui nous entourent, et ce qui nous entoure.

Ainsi, Guillaume Gibault est également président du groupement Façon de Faire qui est né en fabriquant, en partenariat avec beaucoup d’autres marques françaises, des masques de protection, des blouses et autres produits textiles nécessaires à la population en temps de crises.